Histoire du Chocolat

Les Origines du Chocolat

Les Mayas sont les premiers à cultiver le cacao de façon rationnelle. Le cacaoyer, arbre de légende sacré, est alors doublement précieux : les fèves de cacao servent à la fois de monnaie d’échange et d’ingrédient pour une boisson revitalisante et nutritive : le chocolat. Grâce aux Toltèques, puis aux Aztèques, la culture du cacaoyer se généralise en Amérique Centrale.

Les Espagnols découvrent le chocolat

Lorsque Christophe Colomb débarque sur l’île de Guanaja en 1502, il est certainement le premier européen à goûter à la « boisson des dieux ».

Dès 1521, le chocolat se répand dans toute l’Amérique espagnole, de Cuba au Venezuela.

Arrivé en Espagne en 1527, le chocolat n’intéresse d’abord que les couvents et les monastères car le Vatican l’autorise pour les longues périodes de jeûne.

Mais très vite, ses qualités alimentaires sont reconnues : les recettes vont s’affiner et le chocolat va se présenter sous différentes formes.

Le Chocolat envahit l’Europe

En France et en Europe, le chocolat est à la mode et déchaîne les plus vives passions. On le pare tantôt de toutes les vertus, tantôt de tous les maux.

La Marquise de Sévigné loue ses valeurs nutritives, digestives et reconstituantes, avant de le décrier pour les palpitations et les valeurs qu’il lui donne.

Mais le succès du chocolat est surtout dû à ses prétendus pouvoirs aphrodisiaques…La rumeur prétend que l’on peut en mourir de plaisir et ceux qui en boivent sont bientôt accusés de dépravation.

bgHistoireDiapo_4La démocratisation du Chocolat

A la fin du 17ème siècle, les fabriques de chocolat se multiplient. Les cuisiniers français acquièrent l’art et la manière d’obtenir une qualité de chocolat exceptionnelle. En cela, les relations commerciales avec la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et Saint Domingue vont leur permettre de s’approvisionner directement en cacao.

Au 19ème siècle, l’Europe découvre le chocolat dans tous ses états : il est poudre en Hollande, fondant et au lait en Suisse.

Entre le 19ème siècle et le 20ème siècle, l’industrialisation, la baisse des taxes et le développement du transport démocratisent le chocolat.

Un chocolat de qualité est né

Le XXe siècle est une explosion de plaisirs gourmands : bouchées fourrées, barres chocolatées, bonbons de chocolat, ganaches, carrés pour le café.

Les grandes fabriques naissent à cette époque. Créée en 1922 par un pâtissier de la vallée du Rhône, M. Guironnet, la « chocolaterie du Vivarais » sera à l’origine de la marque VALRHONA au début des années 50.

Dès le début, la philosophie de M. Guironnet est d’ »utiliser le meilleur pour fabriquer le meilleur ».